REUNION CAD69 DU 27/09/2018

lundi 1er octobre 2018
par  webmestre
popularité : 55%

PRESENTS : Lucien, André, Emmanuel, Gérard, Jean Jacques

EXCUSES : Denise, Josette, Eléni, Nicola,

ORDRE DU JOUR :
- 1- Rappel activités CAD69 au cours du dernier trimestre et de l’été 2018 :

Pouvons-nous éviter une autre crise financière ? à partir du livre de Steve Keen : exposé et note de Gérard en mars dernier
La monnaie : un enjeu politique à partir du livre des Economistes atterrés : exposé et note d’André
Note sur la dette publique française (à partir du travail d’une commission du sénat en 2017) et note sur la conjoncture économique en 2018 (à partir du Rapport économique pour la loi de finances 2018) du Lucien
Note de Josette sur l’audit de la dette de l’UNEDIC
Nous allons poursuivre nos échanges sur ces deux derniers points

- 2- Eléments d’information sur l’actualité économique :
Quelques points ont été rappelés sur l’actualité économique
La préparation du budget 2019 par le gouvernement :
Le projet de loi de finances pour 2019 s’appuie sur une prévision de croissance de 1,7% pour l’année 2019 (en diminution par rapport aux hypothèses initiales) et prévoit de ramener le déficit public à 2,8% du PIB en tenant compte de l’effet de la transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en allègements de cotisations patronales. Le projet de loi prévoit de ramener à 54% en 2019 le poids de la dépense publique contre 54,6% en 2018. Le taux de prélèvement obligatoire sera ramené à 44,2% contre 45% en 2018. En 2019, le déficit budgétaire devrait atteindre 98,7 milliards d’euros.
Pour 2019, il est prévu une réduction des effectifs publics de 4 164 équivalents temps plein (ETP) (1 571 pour l’État, 2 593 pour les opérateurs). 2 153 ETP seront créés au ministère de l’intérieur (police, gendarmerie, sécurité civile), 1 300 ETP au ministère de la justice et 466 ETP au ministère des armées. Les suppressions nettes d’emplois représenteront 8 412 ETP (5 694 dans les ministères et 2 718 dans les opérateurs).
Il s’agit donc de la poursuite d’un budget d’austérité (réduction des dépenses, suppression du nombre de fonctionnaires) qui va à contre-sens du développement de l’emploi et du maintien d’un service public de qualité.
Le Projet de loi de finance de la Sécurité Sociale : En 2018, le déficit combiné du régime général et du FSV devrait s’établir à 1 Md€, soit une amélioration de 1,2 Md€ par rapport à la prévision associée à la LFSS pour 2018. En 2019, l’équilibre devrait être atteint sur le champ du régime général mais également en incluant le FSV, pour la première fois depuis 2001 (solde prévisionnel de +0,7 Md€). Cet équilibre est en trompe l’œil car il est obtenu par une réduction drastique des dépenses (donc des prestations servies aux assurés) et une réduction des recettes (réduction des cotisations patronales notamment) ce qui fragilise l’ensemble du système de protection sociale.

Les monnaies mondiales à la recherche d’un nouvel équilibre : la politique monétaire de la FED risque de déstabiliser une bonne partie des monnaies dans les pays du tiers monde notamment. Cela met en évidence l’obsolescence du système monétaire actuel basé sur la prépondérance du dollar. Une ère de transformations s’annonce avec l’ascension du yuan et le nécessaire renforcement de l’euro.

Au niveau européen les inégalités entre pays de l’est et de l’ouest de l’Europe se creusent.
Les pays de l’est, moins avancés, perdent une partie de leurs forces vives au détriment des pays plus avancés.
Selon les données de l’Office européen de statistique la Lituanie a perdu 14% de sa population en 2017, 2018 ; la Croatie près de 12% ; la Lettonie 8% ; la Bulgarie 7% ; la Roumanie 6%. Alors que celle de l’Allemagne, de la Belgique et de la France augmente.

- 3- Discussion sur la monnaie
La monnaie : un enjeu politique à partir du livre des Economistes atterrés : exposé et note d’André.
André signale également le livre de Gaël Giraud « Illusion financière ».
La discussion porte sur les principaux points suivants (non exhaustif) :
Pourquoi les hommes politiques ont capitulé face aux banques ?
La monnaie à quoi ça sert ?
La monnaie : une marchandise particulière
La création de valeur et la monnaie
Le fétichisme de la monnaie
L’approche marxienne de la monnaie : la monnaie est l’équivalent général de toutes les marchandises, mais la monnaie devient aussi capital et dissimule un rapport social d’exploitation et d’aliénation. Le crédit est une pré-validation de la valorisation future du capital ; l’accumulation du capital exige la création monétaire.
Les crises financières marquent l’effondrement du capital fictif représenté par les valorisations boursières démesurées.

- 4- Projets d’intervention

Demande d’Attac St Foy les Lyon pour une intervention sur la dette de l’assurance chômage le 30 novembre à la MJC de St Foy les Lyon. Compte tenu de l’avancement de notre travail sur ce sujet il est convenu de demander à décaler cette intervention fin janvier 2019/début février 2019 ou d’envisager un intervenant extérieur (Pascal Franchet par exemple) qui a travaillé sur ce sujet. A voir avec les intéressés
Participation au salon Primevère les 22, 23 et 24 février 2019 : la participation du CAD69 aura du sens si nous sommes capables d’organiser un débat. Proposition : organiser un débat sur la dette de l’UNEDIC avec Pascal Franchet.

Poursuite de nos travaux internes :

Poursuite du travail sur la dette de l’UNEDIC : voir note de Josette et exposé à venir (en novembre) sur cette question

La dette publique nationale : à partir des notes de lecture de Lucien (en décembre)

"Comptabilité et société - entre représentation et construction du monde" : Ouvrage de recherche sur les liens entre comptabilité et société, la compta. étant au sens large un mode de représentation et construction du monde.
Editions EMS - Management et Société. Collection gestion en liberté Coordonné par Philippe Chapellier, Yves Dupuy, Claire Gillet-Monjarret, Agnès Mazars-Chapelon, Gérald Naro, Emmanuelle Nègre. Emmanuel travaille à une synthèse de présentation de ce livre

Au cours de cette réunion nous avons discuté superficiellement de la théorie économique marxiste de la monnaie et nous avons convenu d’approfondir cette question pour ceux que ce sujet intéresse. 

La méthode : s’approprier quelques éléments de base de cette théorie économique marxiste puis en discuter en sous-groupe pour ceux qui le souhaitent. Deux livres qui reprennent des conférences que Marx avaient faites devant des militants de l’époque pour exposer ses thèses pourraient être utiles dans cette approche. C’est court et pas trop compliqué (chaque livre fait 70 pages environ)
Il s’agit de : "salaire, prix et profit" (à lire tout d’abord) et de "travail salarié et capital" (à lire ensuite)

- 5- Prochaines réunions du CAD69 :

Jeudi 8 novembre à 18h30 à la Bourse du travail (salle XX)
Jeudi 6 décembre à 18h30 à la Bourse du travail (salle XX)

CR réunion 27/09/2018

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois