ATELIER : « d’autres pays ont annulé leurs dettes : Argentine, Equateur…. »

vendredi 30 mars 2012
par  webmestre
popularité : 44%

ATELIER : « d’autres pays ont annulé leurs dettes : Argentine, Equateur…. »

14 personnes présentes, animateur Pascal Franchet
Des documents ont été distribués sur Argentine et Equateur que vous pouvez retrouver sur www.cadtm.org

Exemple est pris avec la Hongrie et la Pologne après la chute du mur de Berlin et une économie hyper fragilisée

Les 2 pays décident de ne pas payer mais reçoivent des menaces des créanciers. La Hongrie recule et décide de payer. La Pologne veut payer « quand elle pourra » Les créanciers veulent négocier, la Pologne tient bon malgré la forte pression du FMI (on note l’absence de mobilisation dans les 2 pays)

Ils ont obtenu : une suspension de 8 mois /diminution du taux d’intérêt/annulation partielle

2 résultats différents :

  • en Hongrie, la récession
  • En Pologne : seule période de croissance depuis longtemps
  • Argentine (la mobilisation est permanente) : suspension de 2001 à 2003/re-négociation de la moitié de la dette /80% des créanciers ont accepté car ils ont eu peur
  • Equateur : on a obligé le pays à emprunter, Corréa avait refusé et a été porté par la population ; Un épluchage des comptes et contrats a été effectué et montre que certains prêts étaient finis. Le pays propose de passer de 3 milliards à 900 000 plus une modif de la constitution (économie de 7 m) Les créanciers ont pris peur.
  • USA en 1876 (dette aux anglais)
  • Norvège (soutiens aux chantiers navals, bateaux vendu à des pays auxquels la Norvège prêtait de l’argent pour payer les bateaux) devant les dettes de certains pays le gouv a reculé et a annulé cette dette
  • Grèce : on se sert de la dette pour mettre à genoux le pays
  • Islande voir site www.cadtm.org
  • Tunisie : là, la dette à été remboursée par le nouveau gouv avec des emprunts, ce qui est aberrant

Dans tous les pays qui ont annulé leur dette la situation n’a pas été aggravée, au pire elle a stagné. Que les banques soient privées est une situation malsaine. Il n’y a pas d’îlots de santé bancaire (le crédit coopératif est une banque comme les autres)
Il est nécessaire de développer les solidarités internationales pour ne pas trop pâtir de la situation. Il faut continuer l’éducation populaire et continuer à remettre en cause les dettes locales avec les acteurs sociaux.

Un point est fait pour la Grèce avec un rappel de la situation du pays (grèves et positions des syndicats très liés au PASSOC, PS grec ou au KKE =PC )
On peut avoir 5 à 6 manif différentes à 2km les uns des autres. La situation est compliquée par le fait que des anciens commerçants pas recommandables soient devenus révolutionnaire du fait de la dégradation de leur situation. (40% des gens font la grève de l’impôt)

Les Grecs ont compris rapidement que leur situation rejoigne celle des Tunisiens et des Egyptiens.

Mouvement des femmes contre la dette : à cause de la suppression des prestations sociales, du retour au patriarcat

La situation peut être comparée à celle de l’Espagne en 36
Existe le projet de lancer une coordination européenne pour éviter l’isolement de la Grèce où tout est démantelé et où la corruption existe à tous les niveaux.


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois