Réunion du 26 novembre 2012

mardi 20 novembre 2012
par  webmestre
popularité : 97%

Compte-rendu de la réunion du 26 novembre 2012 du Collectif pour un audit citoyen de la dette publique - Lyon

15 présents

1. Manifestation du 14 novembre

Cette journée de mobilisation organisée à l’appel de la Confédération européenne des syndicats a donné lieu à des manifestations très importantes en Grèce, Espagne, Portugal, Italie et Belgique. La manifestation de Lyon, à l’appel de tous les syndicats sauf FO, a rassemblé de 1500 à 2000 personnes, ce qui n’est pas mal, compte tenu qu’il n’y avait pas d’appel à la grève. La mobilisation et surtout l’implication des syndicats en France a été tout de même un peu faible au vu de l’enjeu ; mais il n’y a pas d’objectif concret en France actuellement, contrairement aux pays qui subissent les effets de l’austérité de plein fouet.

2. Dettes locales

On rappelle la lettre au président du Conseil général du Rhône (Mercier) du 24 octobre dernier demandant des documents sur la dette du département ; sans réponse au bout de 2 mois, la Commission (nationale) d’accès aux documents administratifs sera saisie.

2 articles sur les dettes locales sont parus : l’un dans le journal de GU, assez court, l’autre, plus long, dans le journal d’Attac Rhône Grain de sable. Robert J. mettra l’article pour GU en ligne sur le site d’Attac avec en attaché l’article pour Attac (fait sous http://local.attac.org/rhone/article.php3?id_article=1702). Elsa C. remettra en page l’article pour GU pour avoir un texte court diffusable (fait : disponible sous http://local.attac.org/rhone/IMG/pdf/tract_emp._tox._69_1112.pdf).

A noter que le président M. Passi du groupe PC au Conseil général n’a pas réagi. Jean-Jacques L. contactera donc les élus PC (provenant de Vénissieux), ainsi que les secrétaires fédéraux des partis.

Des collectivités locales, bien que peu endettées en valeur absolue, peuvent l’être en valeur relative de leur budget et se trouver extrêmement fragilisées. Il serait utile aussi d’évaluer nous mêmes le niveau d’endettement toxique du département par rapport aux autres départements.

Les emprunts toxiques diminuent les moyens des collectivités locales et se traduisent pas des effets concrets visibles par les citoyens, qu’il faut lister, alors que par ailleurs les charges des collectivités locales augmentent par décharge de l’État.

3. Dette nationale

Les dettes locales apparaissent plus faciles à comprendre et à contester, plus proches, mais la dette nationale est plus importante (dette de l’État 8 fois plus élevée que l’ensemble des dettes des collectivités locales en 2011, dette de la Sécurité sociale 25% plus élevée), avec des effets concrets sur les gens qui sont bien plus importants : reste à lister ces effets pour les rendre palpables : enseignants, santé, retraites...

De la riche discussion qui suit, il apparaît qu’il est nécessaire de mieux comprendre les différentes dettes, de concrétiser leurs effets, de mettre à jour les principales arnaques. 2 diaporamas récemment mis à jour y contribuent (sur la crise : http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article907, et sur la dette : http://local.attac.org/rhone/article.php3?id_article=1638).

5. Fonctionnement du collectif

Bien que cette réunion ait attiré beaucoup de participants et ait donné lieu à des débats de fond très enrichissants, certains ont un coup de blues devant le manque d’objectifs concrets et à court terme. Le débat montre que notre principal objectif est d’organiser ou de participer à des débats avec le public. Par exemple la Compagnie Cassandre présente à plusieurs reprises la pièce TINA et demande des intervenants sur la question de la crise et de la dette pour le débat qui suit : André M. transmet la demande. Cela demande aussi que nous déconstruisions le discours libéral trop souvent fallacieux autour de la dette et donc un effort d’analyse et d’éducation populaire.

Cuerq se propose de demander à une journaliste de France Culture de citer les principales fonctions de ses intervenants (souvent conseiller de banques et d’entreprises) et pas seulement leur fonction universitaire.

La structuration du collectif par le biais d’un bureau est discuté, mais il apparaît d’abord nécessaire que chacun qui traite un point avec l’accord du collectif soit reconnu et se reconnaisse comme l’animateur de ce point, et parle au nom du collectif. Sont actuellement animateurs notamment : Robert J. (compte-rendus et rappel des réunions), Jean-Michel D. (Altersummit), Cuercq (journalistes), Jean-Jacques L. (dettes locales)...

5. Prochaine réunion : lundi 17 décembre à 18h 30
à la Bourse du travail. On parlera notamment de l’Altersummit.


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois